Huitres Papin-jacob

Marché Central de Royan
Tél. 05 46 38 35 72

La Cabane
Tél. 05 46 22 85 64

Actualités

Notre histoire

La Cabane Papin JacobL’entreprise Papin Jacob a été fondée en 1965.

Elle fut au départ une petite entreprise d’élevage d’huitres avec un petit staff, obligée de développer des activités complémentaires comme la Pêche au Coquillages (Coques, Moules) qu’elle expédiait sur les Marchés de La Rochelle, Niort et Poitiers ; et la pêche de crustacés qu’elle expédiait sur Lyon et Marseille pour la Soupe de Poissons.
Les revenus générés par cette activité permirent l’achat progressif de terrains agricoles, de matériels et d’un petit établissement.
En 1970 alors que tout laissait présager une belle récolte, elle subit la mortalité à 100 % des Huîtres Portugaises. L’entreprise revient à la case départ, tout son stock détruit.

Obstiné James Papin redémarra avec des Huîtres japonaises (Gigas) et investit dans un captage de juvéniles qui se révèlera une réussite. Dés 1971 il vend du captage à des professionnels, avec des huitres grandissantes en 72 et 73.
En 1973 les revenus générés permettent d’investir en modernisant l’établissement et en créant un numéro de salubrité, permettant de commercialiser ses propres produits.
Un emplacement au Marché Central de Royan est alors acquis afin d’y vendre les huîtres et coquillages en direct.

L’entreprise prend alors naturellement le virage de la qualité avant tout. Les stocks de qualité inférieure sont détruits ou vendus aux rabais afin de ne garder que les meilleurs pour le consommateur qui commence à apprécier la marque Papin.
L’espace de vente au Marché Central est bientôt doublé et la marque Papin devient recommandée par des organismes de consommateurs et des guides comme le Gault et Millau.

Il est temps de penser à la succession, les deux filles de James Papin entrent dans l’entreprise. Puis Valérie Papin et son mari Emmanuel Jacob, fraichement diplômés du Lycée Maritime de La Rochelle, prennent la suite de l’exploitation dés 1993 en en respectant les fondamentaux.